interactions & Fictions

News

Digital Interfaces in Situation of Mobility, Cognitive, Artistic & Game Devices

Dispositifs artistiques et interactions situées PUR mai 2016

Conference and round table:FICTIONS SECONDES Sorbonne Amphi Turgot May 26, 27 round table May 25 2017

Workshops

Conferences and round table: Mobilities and narratives in urban spaces: construction, reception and participation RIO DE JANEIRO September 3-4 2015

Publication : les figures de l'immersion, PUR 2014

Confreneces & round table : "DIGITAL INTERFACES IN SITUATIONS OF MOBILITY: COGNITIVE, ARTISTIC, GAME DEVICES

Publication : Fictions & médias, intermédialités dans les fictions artistiques, Publications de la Sorbonne, 2011

11 NOVEMBRE 2011, Table ronde séminaire "Performativité, présence et effets de présence", UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL

COLLOQUES FRANCO-CANADIENS : "FICTIONS, IMMERSIONS & UNIVERS VIRTUELS"

7 & 8 NOVEMBRE 2011 : MONTRÉAL, LABORATOIRE NT2, UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL

27 & 28 AVRIL 2011: PARIS, SORBONNE, Salle des conseil, Université Paris 1

Vidéos du colloque, 27 et 28 avril Paris

EXPOSITION "CONTAINER - FICTION", Genève, Plaine de Plainpalais, 10 mai - 14 mai 2011

Bernard Guelton, Lorenzo Menoud, Isabelle Lartault, Michel Verjux

SHANGHAI : TABLE RONDE : XiYiTang Shanghai et SIVA : Shanghai Institute of Visual Art

CONFÉRENCES à l'Amphithéâtre Bachelard, à la Sorbonne à 18 heures :

Mercredi 23 février 2011, ALAIN BERTHOZ, Académie des sciences, Physiologie de la perception et de l'action, co-directeur du Traité de la réalité virtuelle (Transvalor, Presses Mines).

Mercredi 9 mars 2011, LAURENT JULIEN, Université Paris 3, Études audio-visuelles et cinématographiques.

Mercredi 6 avril, OLIVIER GRAU, Université Danube, Autriche, auteur du livre : Virtual Art, from Illusion to Immersion (MIT, 2003).

Les tables-rondes se tiennent habituellement les vendredi après-midi entre 14h et 17h à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 47 rue des bergers, 75015 Paris

-Table ronde du 16 avril 2010 :

Olivier CAIRA, sociologue EHESS, "immersion et participation au cadre fictionnel I"
http://gspr.ehess.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=74&Itemid=2

L'oeuvre fictionnelle repose sur un cadrage, parfois consensuel, parfois conflictuel, des oeuvres et des expériences. Etudier des oeuvres "participatives", "immersives" ou "interactives" suppose de bien distinguer les différentes composantes de l'engagementdans la fiction : conditions d'accès, navigation dans l'oeuvre, rapport au collectif, réflexivité et expérience esthétique.

-Table ronde du vendredi 7 mai 2010 :

Olivier CAIRA, sociologue EHESS, "immersion et participation au cadre fictionnel II"
Renée BOURASSA, artiste médiatique, Montréal, : "Jeux de rôle et immersion virtuelle"
http://cri.histart.umontreal.ca/cri/fr/cdoc/fiche_personne.asp?id=16379

-Table ronde du vendredi 26 mars 2010 : "immersions et émersions"

La ligne de recherche Fictions & interactions aborde sa deuxième table ronde sur la question de l'immersion dans les fictions artistiques. Les séances qui suivront tenteront d'éclaircir les rapports entre immersion fictionnelle, immersion virtuelle et "immersion en situation réelle".

Miguel EGANA (artiste, université de Picardie) : "L'immersion déviée : perception et médiation dans la sculpture"

Il s'agit de commenter un corpus œuvres en volume (Toni Grand, Penone, Starling...) dans lesquelles à la perception immédiate, sensible, se superpose un "détour" par une médiation soit interne à œuvre ("récit muet") soit externe (support verbal, légende écrite, commentaire); ce détour constitue un "récit de l'origine" qui déplace l'ici-maintenant de œuvre dans une antériorité, un "avant" mythique ou logique dont l'oeuvre devient alors un simple "effet".

Bruno TRENTINI (ATER, Paris 1) : "L'immersion malmenée : espaces et surfaces hybrides"

L'un des intérêts de l'immersion se trouve dans sa capacité à être altérée et à fournir au spectateur deux perceptions différentes de la même scène. Pour rendre possible cette ambivalence, les artistes développent soit des stratégies d'émersion, soit des espaces hybrides recréant une ambiguïté plus complexe. L'objet de cette intervention est de confronter ces deux dispositifs et d'en comprendre les spécificités esthétiques.

 

couverture declercq

 

Liens

accueil

 

visées

 

membres

 

tables rondes

 

colloques

 

publications

 

actualités

 

archives

 

logo circulaire